• Imprimer

 

 

Le fil de l'histoire

 

 

Il n’est pas facile de saisir la différence entre la trame et l’intrigue. Ça ne m’éclaire pas beaucoup de savoir que dans les histoires, la trame est le canevas et que l’intrigue est ce qui se tisse, parce que cela revient à m’expliquer que la trame, c’est la trame et que l’intrigue, c’est l’intrigue. Mais surtout, comment tisse-t-on la trame si on n’a pas le fil de l’histoire ?

Voici le fil de l’histoire d’une pelote de laine travaillée par les aiguilles d’une apprentie tricoteuse ; en considérant sa maille, peu satisfaite, voilà que la tricoteuse, en retirant les aiguilles, trouve assez amusant de tirer sur le fil de laine, pour déclencher, en une sorte d’histoire inverse, l’échappée rapide, les unes après les autres, des boucles qui forment les rangées, puis des rangées elles-mêmes, jusqu’au défilement complet de l’ ouvrage, devenu en fin de course une mémoire résiduelle d’étincelles, recomposant aussitôt, maintenant toute en frisettes, notre pelote de laine, qui sans les complications de la distinction confuse de la trame et de l’intrigue, retrace, claire et linéaire, son histoire d’ancien tricot d’une apprentie tricoteuse.

 

avril 2021