Perspectives

 

 

PerspectivesQuand je serai grand, je serai prophète.

Voilà qu'à bien observer, en prophétisant mon avenir de prophète, je suis déjà prophète. Puisque je discerne les contours de demain, puisque les échos du futur résonnent dans la phrase, puisque c’est la prophétie qui fait le prophète, le prophétique s’enclenche au moment même de ma déclaration, créant ainsi une boucle paradoxale où se lient bizarrement le langage et le temps.

Mais voilà que je ne peux davantage énoncer que je ne serai jamais prophète puisque cette négation pêche tout autant de contradiction ! Prétendre que je n'atteindrai jamais la condition de prophète, représente, ironiquement, une prophétie en soi. Ce simple énoncé d'impossibilité agite à son tour le remous paradoxal qui noie en profondeur la réalité qu'il veut en même temps faire émerger.

En somme, dans tous les cas, j’afflige la raison et j’accable la logique. D’où l’importance, voire l’urgence de corriger mon destin et de simplifier ma vie.

Quand je serai grand, je serai messie.

 

1er janvier 2024

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Informations supplémentaires